Blog GlobalSign

31 juil. 2018

Bétail connecté, contrôle des récoltes, drones... l’Internet des Objets transforme l’agriculture à grande vitesse

La déferlante IoT se poursuit et continue à tout transformer sur son passage.... voitures, jouets et électroménager.

Mais l’Internet des Objets a également un impact énorme sur certains secteurs comme l’agriculture. D’après une nouvelle enquête réalisée auprès de plus de 1 600 agriculteurs par le cabinet d’études Alpha Brown, 250 000 agriculteurs aux États-Unis utiliseraient l’IoT et plus de la moitié d’entre eux envisageraient d’investir dans des solutions IoT spécifiques à leur secteur. Côté français, d’après une étude réalisée en septembre 2016, les agriculteurs étaient à l’époque déjà largement équipés de solutions eFarming avec 4 équipements ou outils utilisés en moyenne et 2/3 des interrogés comptaient s’équiper de nouveaux équipements numériques dans les prochaines années.

Ceux qui ont franchi le pas améliorent chaque jour un peu plus le suivi de leur bétail et de leurs cultures céréalières. L’étude note également l’utilité de l’IoT pour les tâches plus modestes, comme celles effectuées dans les cultures laitières, maraîchères et fruitières, et dans les cultures sous serres. Étant donné leur formidable impact, l’engouement des technologies IoT auprès des agriculteurs ne surprend pas tant que cela. Observons de plus près quatre secteurs agricoles qui ont choisi de déployer des solutions IoT.

Bétail

L’utilisation de colliers trackers permet désormais aux éleveurs d’effectuer un suivi plus précis de la santé, de l’alimentation, de la sécurité et d’autres points de surveillance de leur bétail. Ils peuvent aussi géolocaliser leur bétail en temps réel. Un système de stockage des données enregistre ensuite les informations dans une base de données afin d’établir un modèle de référence pour les mouvements du cheptel sur une période donnée. L’application d’algorithmes intelligents sur ces modèles aide à déterminer si le bétail se déplace de manière irrégulière, ou si certains animaux s’isolent du troupeau, comme c’est souvent le cas des animaux malades ou blessés.

La mise en place de cette solution est assez simple. On utilise de petits traceurs connectés qui communiquent sur un réseau IoT du type Wi-SUN ou tout autre réseau étendu (WAN). On pourrait avoir des antennes relais réparties dans les champs afin de couvrir une vaste superficie. L’agriculteur ou l’éleveur accéderait ensuite facilement à ces informations via un portail Web ou une application sur son smartphone.

Agriculture de précision

Autre segment de l’agriculture connectée, l’agriculture de précision connaît un formidable essor. Elle offre, et continuera à offrir, plus de contrôle et de précision aux agriculteurs. Née du guidage GPS pour tracteurs, l’agriculture de précision est aujourd’hui pratiquée à l’échelle mondiale. Elle révolutionne tout un secteur d’activité, jugez plutôt :

  • Des capteurs de sol alimentés par piles recueillent des données sur la teneur des sols en azote et remontent ces informations de manière régulière.
  • Des capteurs d’irrigation mesurent le niveau d’eau et informent automatiquement le système d’irrigation et d’arrosage.
  • Des capteurs d’inondation surveillent également les niveaux d’eau et peuvent être réglés pour fermer automatiquement les vannes responsables d’un arrosage excessif des plants et envoyer simultanément une alerte vers une adresse e-mail spécifiée.
  • Les agriculteurs peuvent également recueillir des données sur les engrais et les pesticides nécessaires à leurs cultures.
  • Enfin, un capteur de gel permet de détecter et d’alerter automatiquement les utilisateurs lorsque les conditions météorologiques laissent présager un gel susceptible d’endommager les plants sensibles.

Drones

Autre segment de l’agriculture connectée qui a le vent en poupe : les drones. Les maladies, et leur propagation dans les cultures sont une véritable source d’inquiétude qui témoigne de l’impact direct sur les rendements et en corollaire, de la nécessité d’avoir suffisamment de cultures vivrières pour faire face à la croissance démographique. Même s’il vaut mieux prévenir l’apparition de ces maladies, il est plus réaliste, et plus simple, de chercher à identifier, à isoler et à supprimer immédiatement les cultures touchées.

Les drones de surveillance représentent un des moyens d’y parvenir. Depuis leur base située sur une exploitation, les drones effectuent régulièrement des patrouilles automatiques pour récupérer des données d’imagerie sur une récolte en particulier. À l’aide d’algorithmes de reconnaissance d’images, un agriculteur peut identifier les parcelles agricoles touchées. Les images « marquées » sont corrélées avec le GPS des drones pour fournir des informations très précises. Ces informations sont assimilées à partir de plusieurs enregistrements de drones, avant d’être analysées puis transmises à l’agriculteur, qui peut alors prendre les mesures correctives nécessaires. Il est intéressant de noter que l’ensemble du processus, depuis le lancement des drones, leur pilotage, la capture et l’analyse de données, jusqu’au reporting, est entièrement automatisé.

Serres intelligentes

L’agriculture sous serre vise à améliorer le rendement des fruits, des légumes, des cultures, etc. Mais les serres sont connues pour être énergivores. Les exploitants recherchent donc fort logiquement des solutions pour réduire leur facture d’électricité. La construction de serres intelligentes leur permettrait d’économiser de l’argent et d’atteindre leurs objectifs agricoles.

Une serre intelligente dotée de la technologie IoT peut ainsi contrôler l’environnement ; des serveurs dans le cloud peuvent accéder à distance au système informatique de la serre lorsqu’elle est connectée. Le traitement des données et la suppression de la surveillance manuelle permanente permettent alors de réaliser des économies de coûts.

D’après certaines projections, un nombre croissant d’agriculteurs devrait faire appel à l’IoT dans les prochaines années. À la clé, des gains d’efficacité, des rendements en hausse, une réduction des tâches manuelles, et bien d’autres avantages.

L’équipe IoT de GlobalSign travaille désormais avec des entreprises du secteur de l’agriculture intelligente, et fournit des solutions basées sur les infrastructures PKI qui aideront les agriculteurs à mieux cerner leurs troupeaux.

Partager ce blog