Blog GlobalSign

19 oct. 2018

Quelles données sont collectées sur vous en ligne ? Comment y mettre fin ?

Lorsque vous naviguez sur Internet, vous laissez derrière vous des traces numériques que les sites Web peuvent légalement utiliser pour suivre vos activités et vous identifier. Il faut savoir que votre localisation, le terminal que vous utilisez, les publicités sur lesquelles vous avez cliqué, etc. sont des informations qui peuvent être récupérées.

Mais ce n’est que la partie émergée de l’iceberg....

Ce que votre navigateur révèle sur vous

Quels que soient les paramètres de confidentialité de votre navigateur, certaines informations sur vous sont inévitablement communiquées aux sites que vous consultez. Ainsi, dès lors que vous êtes sur Internet, vous partagez votre adresse IP qui peut être utilisée pour vous localiser approximativement.

Votre navigateur révèle également son nom — les sites consultés peuvent donc savoir si vous utilisez Firefox, Explorer ou Chrome — et va même jusqu’à indiquer le niveau de charge de la batterie si vous vous connectez à partir d’un téléphone, d’une tablette ou d’un ordinateur portable.

Votre navigateur dévoile encore bien d’autres informations comme votre système d’exploitation, votre CPU et GPU, votre résolution d’écran et les plug-ins de navigation installés. Pour voir ce que votre navigateur sait de vous, rendez-vous sur webkay. Vous y trouverez toutes les informations vous concernant auxquelles les sites peuvent accéder sans votre permission explicite.

What Your Browser Reveals About You

Les sites peuvent aussi surveiller vos moindres mouvements lorsque vous les consultez, mais vous êtes-vous demandé jusqu’où cela peut aller ? Pour avoir une idée du type de pistage effectué, découvrez Click : l’outil trace vos clics de souris, ses mouvements et tous les détails de votre navigation !

click tracking

La prise des empreintes digitales de votre navigateur est une autre méthode utilisée par les sites pour identifier les utilisateurs, même s’ils ne saisissent pas d’informations personnelles identifiables (PII). Il s’agit de suivre et de détecter les informations de configuration et de paramétrage que les navigateurs rendent visibles.

Étant donné qu’il y a peu de chances qu’une autre personne ait la même configuration que vous (taille d’écran, matériel, plug-ins de navigateur, logiciel de navigation, etc.), les sites peuvent facilement deviner si vous êtes le même visiteur que le mois dernier et vous proposer des publicités pertinentes. Panopticlick vous indique si votre navigateur est protégé contre ce type de traçage.

test your browser

Passons maintenant aux informations que les sites récoltent par eux-mêmes....

Quelles informations les sites Web peuvent-ils collecter ?

Que ce soit pour afficher des publicités ciblées ou améliorer l’expérience utilisateur, les sites cherchent à en savoir le plus possible sur leurs visiteurs – ce qui ne surprendra personne. Ils utilisent à cet effet de petits fichiers texte appelés « cookies » qu’ils placent sur votre système lors de votre première visite.

Ces cookies signalent au site le retour d’un visiteur et conservent les préférences utilisateur pour leurs visites ultérieures. C’est ainsi que les sites procèdent pour conserver votre panier d’achats lorsque vous continuez votre shopping sur un site.

Malgré l’utilité des cookies pour les utilisateurs et les exploitants de sites, précisons cependant que tous ne sont pas inoffensifs. Si les sites ne peuvent accéder qu’aux cookies qu’ils ont placés, il existe aussi ce que l’on appelle les cookies tiers !

browser cookies

Comme leur nom l’indique, ces cookies sont placés par un site différent du site consulté. Ils sont essentiellement utilisés par les professionnels du marketing ou les annonceurs pour suivre votre navigation sur plusieurs sites et vous proposer des publicités sur mesure. Mieux vaut donc supprimer les cookies une fois votre navigation terminée.

Les fournisseurs d’accès à Internet, qui peuvent désormais légalement collecter et vendre votre historique de navigation sans votre autorisation, indiquent également aux annonceurs :

  • qui vous êtes,
  • où vous êtes allé,
  • à qui vous avez parlé,
  • et ce qui vous intéresse.

Toutes ces informations sont liées entre elles pour créer un profil très détaillé sur vous, et toutes ces informations ne font que s’affiner...

Quelles autres données donnez-vous de votre plein gré ?

Chaque jour, vous lâchez volontiers une grande partie de vos données comme :

  • les recherches que vous effectuez sur Google,
  • ce que vous regardez sur Facebook,
  • les messages que vous publiez sur Twitter (sauf si votre profil est privé et non public).

Ces services ont mis en place des politiques de confidentialité dans lesquelles ils expliquent comment vos données sont utilisées. En général, leur collecte de données vise à améliorer les produits et services ou à afficher des publicités pertinentes ; les utilisateurs doivent accepter que leurs données soient collectées en échange de la possibilité d’utiliser les services.

En vous inscrivant sur Facebook, vous autorisez le géant à voir tout ce que vous faites sur son réseau social. Si l’on ajoute ces informations aux données déjà collectées lors de vos sessions de navigation, les géants d’Internet en savent beaucoup plus sur vous que vous ne le pensez.

surveillance camera

Malgré leur accessibilité, les politiques de confidentialité de ces services sont généralement rédigées dans des termes très généraux et n’offrent pas suffisamment d’éléments d’orientation. Résultat : les services bénéficient d’une plus marge de manœuvre certaine pour traiter les données qu’ils collectent sur vous.

Quatre moyens simples pour éviter d’être pisté sur Internet

Malgré les difficultés croissantes pour contrôler ce que vous révélez aux sites à chaque fois que vous surfez, certaines mesures vous éviteront d’être suivi à la trace. Sans plus attendre, voici ce que vous pouvez faire :

1. Surfez anonymement

Si les sites ne peuvent pas vous voir, ils ne pourront pas vous pister ; c’est là que la navigation anonyme peut être utile. Il existe bien des façons de naviguer anonymement sur Internet, mais les services de proxy et les réseaux privés virtuels (VPN) sont parmi les plus appréciés, car ils masquent votre adresse IP, c’est-à-dire votre identifiant unique sur Internet.

2. Supprimez les cookies de tiers

Pensez à bloquer ou supprimer tous les cookies de tiers pour stopper net une partie de ce flicage. N’hésitez pas à vous plonger dans les paramètres de votre navigateur ou à utiliser des outils de nettoyage comme CCleaner qui supprime tous les cookies par défaut !

3. Utilisez les extensions/add-ons de protection de la vie privée

Puisque votre navigateur laisse fuiter des informations susceptibles d’être utilisées par les sites pour vous suivre ou vous identifier, optez pour une extension ou un add-on axé sur la protection de la vie privée ; cela devrait vous éviter ce genre de désagrément. Je vous recommanderais d’essayer HTTPS Everywhere (qui chiffre vos communications avec les sites) et Privacy Badger (qui bloque les trackers invisibles, les pubs-espionnes, les cookies de tiers et les empreintes digitales du navigateur).

4. Privatisez vos recherches

Utilisez un moteur de recherche qui ne vous surveille pas et respecte la confidentialité de vos recherches, comme DuckDuckGo. Vos informations personnelles ne sont ni collectées ni partagées avec qui que ce soit. Ce moteur n’enregistre même pas votre adresse IP et, pour commencer, il n’utilise pas de cookies !

Pour conclure

Vous l’aurez compris : il est essentiel de savoir quelles sont les informations que l’on donne afin de limiter ou d’enrayer les fuites de données, chaque fois que possible. N’hésitez pas à utiliser la rubrique commentaires ci-dessous pour nous faire part de vos questions ou si vous souhaitez ajouter quelque chose !

À propos de l’auteur

Professionnel du marketing et journaliste technophile dans l’âme, Mehmood écrit sur les thèmes de la liberté d’Internet, la cybersécurité, l’Internet des Objets et le marketing digital..

Note : ce billet de blog a été écrit par un rédacteur externe afin de varier les contenus proposés à nos lecteurs. Les opinions exprimées par l’auteur de cet article sont exclusivement les siennes et ne reflètent pas nécessairement les opinions de GlobalSign.

Partager ce blog