Blog GlobalSign

20 févr. 2018

Six bonnes raisons d’investir dans des tests de pénétration en 2018

Les pirates informatiques se sont perfectionnés et ont affûté leurs armes. Les chefs d’entreprise ont désormais la responsabilité de s’assurer que leurs systèmes de cybersécurité pourront les protéger des menaces. Pour assurer leur défense, les entreprises disposent d’un outil très utile : les tests de pénétration. Dans le cadre de ces tests, un professionnel de la cybersécurité cherchera à accéder à vos systèmes informatiques en utilisant les mêmes techniques qu’un hacker malintentionné : craquage de mot de passe, virus, techniques d’ingénierie sociale...

Vérifiez tout d’abord que le professionnel auquel vous faites appel possède une certification CREST et maîtrise toutes les formes de tests de pénétration. Cet expert tentera ensuite de s’introduire dans votre système. Vous pourrez alors mettre à jour votre système à partir des renseignements qu’il vous transmettra afin de vous prémunir des mêmes types d’attaques perpétrées par de vrais hackers.

Vous doutez du fait que les tests de pénétration soient faits pour vous ? Voici six bonnes raisons d’investir dans ce type de tests pour protéger votre entreprise en 2018.

Des faiblesses identifiées avant que des hackers ne s’en chargent

L’aspect le plus intéressant des tests de pénétration est sans aucun doute leur capacité à soumettre votre système de cybersécurité aux mêmes stress qu’une véritable tentative de piratage, et à exposer au grand jour les points faibles de votre système. En mandatant un expert en cybersécurité pour pirater, sous votre contrôle, vos systèmes, vous vous épargnez un apprentissage dans la douleur d’une authentique attaque et privilégiez ainsi l’anticipation — avec correction des erreurs en amont.

Lorsqu’il s’infiltre dans votre système, le professionnel chargé d’effectuer les tests de pénétration ne s’empare ni des données ni des sommes auxquelles il a accès. Son rôle est de vous communiquer tous les détails sur la façon dont il s’y est pris et les solutions qui auraient permis de l’en empêcher. Dans la mesure où l’on peut apprendre de ses erreurs, les entreprises ont plutôt intérêt à faire leur expérience dans le cadre d’une simulation que d’une véritable attaque.

L’identification des points de sécurité à consolider

Certaines statistiques alarmantes indiquent que presque 50 % des petites entreprises ont subi une cyberattaque, et que 60 % des PME attaquées font faillite dans les six mois. Clairement, les entreprises ne peuvent plus se contenter du strict minimum et de prières pour tenir les hackers à distance. Impossible de penser qu’il suffit d’installer un antivirus et un pare-feu pour mettre votre entreprise à l’abri.

Vous allez devoir vous investir dans la mise à niveau de votre arsenal de cybersécurité et de vos défenses tout au long de l’année. La question est cependant de savoir où faire porter vos investissements ? C’est là que les tests de pénétration prennent tout leur sens. Une fois que vous connaissez les plus gros points faibles de votre défense, vous pouvez cibler vos actions afin de bénéficier d’une protection efficace.

Peut-être êtes-vous convenablement protégé des menaces ? Attention toutefois à ne pas déchanter pendant les tests de pénétration, devant le comportement de certains collaborateurs qui ouvriront des e-mails de phishing ou utiliseront des mots de passe trop simples. Un tel constat soulignerait la nécessité pour vous d’investir dans la formation de vos collaborateurs pour les sensibiliser aux nombreux dangers.

Un regard extérieur sur votre sécurité

Bien souvent, les entreprises qui gèrent leurs systèmes informatiques et de cybersécurité en interne ne sollicitent jamais de deuxième avis. Beaucoup de chefs d’entreprise font confiance à leurs responsables informatiques pour mettre en place le système le plus fiable possible. Mais sans second avis, il peut subsister des failles tapies dans l’ombre.

Comme tout le monde, le responsable de la cybersécurité n’est pas à l’abri d’une erreur — d’où importance des tests de pénétration pour avoir un point de vue extérieur sur votre système.

Un levier d’économies

Aussi contre-intuitif que cela puisse paraître, les sommes que vous investirez en 2018 dans des services de tests de pénétration permettront à votre entreprise d’économiser beaucoup d’argent. Les tests de pénétration mettent en évidence les zones où se concentrent les principales carences pour savoir où affecter votre budget cybersécurité le plus efficacement. Sans tests de pénétration pour vous orienter, il vous faudrait dépenser davantage pour couvrir plus d’aspects.

Notez également que les tests de pénétration peuvent vous faire réaliser des économies sur le long terme. Hormis la menace de sanctions de la part des instances dirigeantes en cas d’échec pour protéger vos données client, une attaque peut également vous faire perdre la confiance de vos clients. En utilisant les tests de pénétration en amont pour résoudre les problèmes potentiels, vous vous mettez à l’abri de lourdes conséquences financières en cas de violation.

Des simulations réalistes de scénarios d’attaques

En principe, si vous avez investi dans de bonnes défenses cyber, vous devriez être à l’abri des hackers. Mais attention à ne pas pécher par excès de confiance ou autosatisfaction. En effet, si vous ne simulez jamais de cyberattaque, comment savoir comment votre système se comportera dans la pratique ? En vérité, il est extrêmement rare qu’un système soit infaillible. Les hackers se perfectionnent et sont constamment à l’affût de nouvelles tactiques pour faire tomber vos défenses.

Si vous partez du principe que votre arsenal cybersécuritaire tiendra le choc face à n’importe quelle menace, vous risquez de passer à côté de défauts et problèmes majeurs. Les tests de pénétration simulent exactement ce qu’il se passerait en cas de véritable attaque menée par des pirates chevronnés. Or, il n’existe tout simplement aucune solution de substitution à ce type de tests. Il vaut mieux que vos défenses cèdent face à des professionnels de la cybersécurité que sous l’assaut d’un hacker malintentionné.

Aide à la mise en conformité au RGPD

Rappelons que le Règlement général sur la protection des données (RGPD) entrera en vigueur en mai 2018. Ce règlement concernera toute entreprise qui exerce ses activités dans l’Union européenne ou avec des citoyens européens. Vous devez donc vous y préparer. Le RGPD porte notamment sur les sanctions et amendes bien plus lourdes auxquelles s’exposent les entreprises en cas de piratage et de vol de leurs données personnelles du fait de l’absence de mesures de cybersécurité suffisantes.

En choisissant d’effectuer des tests de pénétration pour découvrir vos points faibles et les résoudre, vous mettez toutes les chances de votre côté pour vous préparer au RGPD et aux autres réglementations sur la protection ou la confidentialité des données.

En 2018, optez pour les tests de pénétration

Tout au long de l’année 2018, chaque entreprise — de la petite start-up au grand groupe international — pourra profiter des retombées positives des tests de pénétration. Face aux dangers du piratage et d’une cyberdélinquance de haut vol, aucune complaisance n’est de mise en matière de cybersécurité. Avec l’arrivée du RGPD et la nécessité pour les entreprises d’aborder la protection des données et la vie privée avec plus de sérieux, il est indispensable de pouvoir vous reposer les yeux fermés sur vos défenses. Pour vous aider à muscler votre système, faites appel à une équipe de professionnels des tests de pénétration.

À propos de l’auteur

Rédacteur indépendant, Mike James est spécialisé dans les technologies et la cybersécurité. Il est établi à Brighton au Royaume-Uni. Ses articles sont publiés sur de nombreux grands sites et magazines presse. Mike collabore régulièrement sur des sujets relatifs au hacking éthique, et tests de pénétration, notamment pour la mise en œuvre optimale de ces technologies dans les entreprises de tous types et de toute taille. Mike collabore fréquemment avec Redscan, un fournisseur leader de solutions de cybersécurité au Royaume-Uni, et d’autres entreprises. Lorsqu’il n’écrit pas sur des sujets « geek », il écrit également sur des recettes et programmes d’exercices.

Note : ce billet de blog a été écrit par un rédacteur externe afin de varier les contenus proposés à nos lecteurs. Les opinions exprimées par l’auteur de cet article sont exclusivement les siennes et ne reflètent pas nécessairement les opinions de GlobalSign.

Partager ce blog